LES ANCIENS MOTOTRACTEURS



Le mototracteur est une machine hybride, moitié motoculteur et moitié tracteur.
Le concept date des années 50, une époque ou l'offre en matière de petits tracteurs était encore faible.
Il fallait apporter une solution au problème de motorisation des vignes et de la culture fruitière.
La machine devait être suffisamment petite pour passer entre les rangs de vignes et pas très haute pour passer sous les arbres. Il fallait en outre qu'elle puisse braquer facilement.



Pour répondre à cette demande, Staub développa sur la base de ses plus gros motoculteurs les PP5 et PP6 l'idée du mototracteur. Ainsi naquirent à la fin des années 50 les R4 et RT4.

Vinrent ensuite, sur la base des PP5B et PP6B les RT411, RT412 et RT415. Ce système par traction-avant et articulation centrale de direction procurait une grande stabilité de direction mais aussi une grande précision.

Un RT 415 à la manoeuvre dans un vignoble

Les concurrents de Staub n'étaient pas en reste, et commencèrent même à développer de véritable petits tracteurs.
Holder développa de nombreux modèle dont le A12 (et toute la série des Cultitrac par la suite), Mabec le CB412, Soberfon le S144, Agria le 4800...
Staub se lança également en créant le AM10, commercialisé de 1950 à 1954.




Pour répondre à ces mêmes besoins de motorisation dans la vigne et l'arboriculture, les petits tracteurs à chenille étaient également trés répandus. Les plus célèbres furent sans doute les Ransomes, Saint Chamond, Toselli etc... Staub se lança dans ce créneau avec le Staub Lunic en 1961.


Les RT 411, RT 412 et RT 415


Caractéristiques générales :
EMBRAYAGE AUTOMATIQUE :

Il procure une souplesse de fonctionnement incomparable, permet des démarrages sans à-coups et évite tout calage du moteur.
BOITE :
à 5 vitesses avant et 2 marche arrière.
DIFFERENTIEL :
avec dispositif de blocage permettant de se sortir de toutes les difficultés.
VOIE VARIABLE :
à réglage continu par vis.
DIRECTION :
à volant et secteur par articulation centrale donnant un rayon de braquage de 1m 30.
FREINS :
Bendix dans les roues avant. Dispositif de blocage des freins à l'arrêt.
ARRIERE TRAIN PORTE OUTILS :
comportant les réglages de profondeur, aplomb, talonnage et déport.
RELEVAGE :
par treuil à main.
ECLAIRAGE :
conforme au code de la route.


RT 411 :
Moteur : Bernard W112 bis, monocylindrique à 4 temps, 547 cc, 11 CV, refroidissement par air.
Le RT 411
RT 412 D:
Moteur : Sachs 600, diesel 2 temps, 600 cc, 12 CV, , refroidissement par air.
RT 415 :
Moteur : Renault, 4 cylindres, 4 temps, 748 cc, 15 CV, refroidissement par eau.



Le AM 10

Une photographie d'époque


Je n'ai hélas que peu d'informations sur ce modèle qui ne fut commercialisé que de 1950 à 1954.

Moteur : Staub essence, 12 cv.



Le Staub-Lunic

Au 32 ème salon de la machine agricole en 1961, Staub présente son premier chenillard : le tracteur à chenilles léger, Lunic, Diesel de 15 cv, construit par J. Blanc dans l'hérault, et dont Staub est le distributeur exclusif.
Il est équipé d'un moteur 120 diesel monocylindre "JLO" à 2 temps qui développe 13 à 15 cv avec une consommation de l'ordre de 1,5 litre à l'heure. Démarrage électrique avec bougie de préchauffage.
La transmission à 4 vitesses de 1,7 à 10 km/h, montée dans un chassis soudé, est réalisée par Chenard.
Il est doté d'une prise de force normalisée à 550 t/m avec débrayage indépendant.
Ses dimensions sont des plus réduites puisqu'il peut descendre à une largeur de 78 cm en chenilles pour une longueur (sans outils) de 2 mètres.
Son rayon de braquage est de 1,20 m et son poids nu de 1.160 kg.











Le relevage hydraulique à la verticale permet de tourner facilement : la charrue relevée se bloque et ne balance pas.
La chenille est en acier spécial, souple grâce aux éléments de caoutchoucs qui réunissent les patins entre eux.

Longueur : 3,72m
En contact avec le sol : 1,05 m
Largeur des tuiles : 12 cm
Pression par cm2 : environ 0,400 kg


Pour les déplacements sur route, des roues à pneumatique peuvent être montées de chaque côté des chenilles.




Le système des mototracteurs perdura jusqu'à la fin des années 70.
Staub produisit notamment le RT 12, puis d'autres machines plus grosses comme les GM 420 et GM 428.
Le plus sérieux des concurrents était sans doute Holder avec ses Cultitrac A30, A45 etc ...



Quelques photos
     
Voici des photos de la collection de Robert.
Cliquez sur la photo pour agrandir
Cliquez pour agrandir
 
"L'ancêtre", un RT4 de 1953.
Le même en démonstration
 
Cliquez sur la photo pour agrandir
Cliquez sur la photo pour agrandir
Cliquez sur la photo pour agrandir
RTT 411 de 1958
Le même après restauration
RT 412 D de 1963
Cliquez pour agrandir
   
Le RT 412 D en démonstration
   



Retour la page d'accueil